Médecine Esthétique
Le Docteur Guillaume Drossard est à votre disposition pour tout renseignement concernant un acte de chirurgie plastique ou esthétique. Il se fera un plaisir de vous rencontrer, de vous écouter et de vous guider afin de mieux définir, ensemble, vos besoins.
Télécharger

HYPERSUDATION ET BOTOX

Qu’est-ce que la toxine botulique – « Botox »? 

Très connue en médecine esthétique dans le traitement des rides et de la réjuvénation faciale, la toxine botulique, communément appelée «Botox» est aussi un traitement très efficace de l’hyperhydrose localisée (front, mains, aisselles, pieds). La toxine botulique empêche la propagation de l’acéthylcholine au niveau de la jonction neuromusculaire ou neuroglandulaire. Ainsi, la contraction du muscle est diminuée, la stimulation de la glande sudoripare est inactivée.

 

Combien de temps l’effet désiré dure-t-il ?

Les effets débutent dès le 3e jour et sont installés à partir du 10e et 18e jour. Une consultation à 15 jours est souvent conseillée afin de vérifier l’efficacité du traitement. 

Pour la sudation, l’effet dure entre 12 et 18 mois (contre 4-6 mois pour la diminution de la contraction musculaire). Par extension, ce traitement est aussi efficace sur les mauvaises odeurs. 87 à 93 % des patients sont sensibles au traitement.

 

Le botox en pratique ?

L’utilisation de la toxine botulique est régulée par la loi de 2005, ainsi seuls certains médecins spécialistes sont qualifiés.

Il y a très peu de contre-indications : la grossesse ou l’allaitement, l’allergie à un des composants (albumine), infection ou inflammation locale au point d’injection.

La plupart du temps, le traitement ne nécessite aucune anesthésie, cependant, pour les patients pusillanimes, une crème anesthésiante peut être appliquée une demi-heure avant. Pour les mains et les pieds, une anesthésie est nécessaire. La séance dure 15 minutes.

Contrairement à d’autres traitements, le soleil n’est pas gênant après un traitement par toxine botulique. Les sports violents doivent être évités dans les 2 jours qui suivent l’injection.

 

Le sportif et la toxine botulique : Une indication de plus en plus répandue.

Brûlures oculaires, mains moites, inconfort. Ce sont des facteurs importants de déconcentration, aux conséquences non négligeables sur les performances sportives.

Il faut savoir qu’environ 1 à 6 % de la population totale souffre de transpiration excessive. Le traitement par la toxine botulique est une solution simple. L’effet est tel que les patients sont les premiers surpris et leurs performances s’en trouvent grandement améliorées. La toxine botulique peut être utilisée par les sportifs professionnels car elle n’est pas considérée comme un produit dopant.

© 2018 Guillaume Drossard. Tous droits réservés. - Site réalisé par EBELAIR - Réalisation graphique Studio Z