Médecine Esthétique
Le Docteur Guillaume Drossard est à votre disposition pour tout renseignement concernant un acte de chirurgie plastique ou esthétique. Il se fera un plaisir de vous rencontrer, de vous écouter et de vous guider afin de mieux définir, ensemble, vos besoins.

EXOPEEL

Qu’est-ce que l’Exopeel ?

L’Exopeel est une des techniques les plus efficaces pour corriger en un seul et même traitement l’ensemble des rides sur tout le visage, traitant ainsi le relâchement cutané dans son ensemble. 

Pour obtenir un effet de rajeunissement de 10 à 15 ans, l’Exopeel agit à 2 niveaux sur la peau :

  • Il rajeunit la structure dermique de la peau par stimulation de recréation de sa trame fibroblastique et collagénoélastique.
  • Il remet en tension la peau par son effet de lifting chimique.

 

Quelles sont les indications de l'Exopeel ?

L’exopeel est conseillé en cas de rides, ridules, relâchement cutané, photovieillissement.

Le vieillissement cutané est un processus naturel mais il peut être aggravé ou accéléré par différents facteurs extérieurs comme :

  • des expositions solaires trop importantes, trop longues et trop répétées, surtout sans protection ;
  • un manque d’hydratation de la peau ;
  • le tabac ;
  • le stress ;
  • le manque de sommeil.

 

Si la peau est trop régulièrement agressée par ces facteurs durant sa jeunesse, elle peut s’altérer à partir de 30 ans et se dégrader rapidement sur le visage mais aussi au niveau du cou, du décolleté et des mains. Les premières rides qui apparaissent autour des yeux et de la bouche (les zones les plus mobiles du visage) se renforcent avec les années pour devenir franchement marquées : rides péribuccales, périorbitaires, intersourcillières, nasogéniennes jusqu’aux joues qui se fripent.

Véritable traitement complémentaire du lifting chirurgical, il traite essentiellement les structures profondes du visage, souvent sujettes à une chute de certaines zones, l’Exopeel agit essentiellement sur la peau ; il ne modifie jamais les lignes d’origine du visage, l’expression est ainsi intégralement préservée. Dans ce cas, toutes les rides moyennes du visage sont traitées en même temps (rides autour de la bouche et des yeux, aspect fripé des joues). 

Pour les rides d’expression très profondes (rides nasogéniennes et rides intersourcillières), l’effet de l’Exopeel pourra être complété de façon intéressante par des injections de comblement de type Botox ou acide hyaluronique, voire de la chirurgie.

 

L’Exopeel est également très efficace contre les effets du photovieillissement : hyperpigmentations, taches solaires, kératoses séniles et états précancéreux. 

  • Les taches de vieillissement classiques survenant sur des peaux blanches traduisent le vieillissement des mélanocytes qui deviennent incapables de transmettre aux kératinocytes l’excédent de pigment. L’Exopeel les rajeunit et fait disparaître ces taches.
  • Les taches pigmentaires dues à la photosensibilisation, les masques de grossesse (mélasma) sont le reflet d’une mauvaise qualité de la formation des mélanocytes. L’Exopeel va les faire disparaître, c’est l’un des meilleurs traitements actuels dans ce domaine. 
  • Les tâches sur les peaux de couleur sont parfois dues à l’utilisation de produits pouvant décolorer la peau. Ces taches peuvent être traitées par l’Exopeel mais il convient d’être prudent dans leur analyse d’origine car l’emploi de l’Exopeel sur les peaux de couleur est à manier avec une infinie précaution.

L’Exopeel traite aussi les cicatrices issues de traumatismes, d’interventions chirurgicales, de varicelle ou d’acné. Il n’est pas possible de traiter le cou avec l’Exopeel. 

 

L’Exopeel en pratique ?

La préparation cutanée est très importante et conditionne le résultat. 

Nous pratiquons ce peeling le plus souvent en clinique sous une courte anesthésie générale de 45 minutes. En effet, il s’agit d’un peeling profond au phénol. Le traitement par Exopeel du bloc facial complet se fait sous Naropeine et sous anesthésie générale, ce qui permet d’éviter les sensations de brûlures fréquentes lors des 6 premières heures. Les risques de troubles du rythme cardiaque avec extra-systoles ne sont pas rares. Ainsi la pratique encadrée par un anesthésiste au sein de la clinique apporte une importante sécurité et un résultat optimal. 

Une nuit en clinique est nécessaire, car il y a un masque spécial à porter 15-24h. Ce masque sera enlevé le lendemain matin par le chirurgien qui appliquera le pansement pour les 8 prochains jours. Le séjour en clinique permet au patient d’avoir une surveillance professionnelle continue lors de sa première nuit. 

En ce qui concerne la convalescence, il faut prévoir 8 jours de repos, il y a une consultation de contrôle à 8 jours ; la peau est un peu rosée, les consignes sont données et une séance de LED est pratiquée. Des rougeurs peuvent être à constater jusqu’à 4 mois (2 mois s’il est possible d’effectuer des séances de LED). Il y a des sensations de tiraillements la première année. Le résultat est à un an.

 

© 2018 Guillaume Drossard. Tous droits réservés. - Site réalisé par EBELAIR - Réalisation graphique Studio Z