Chirurgie Esthétique
Le Docteur Guillaume Drossard est à votre disposition pour tout renseignement concernant un acte de chirurgie plastique ou esthétique. Il se fera un plaisir de vous rencontrer, de vous écouter et de vous guider afin de mieux définir, ensemble, vos besoins.

MAMELONS INVAGINÉS - MAMELONS HYPERTROPHIÉS

INDICATIONS

Une prise en charge est assurée par la sécurité sociale pour les mamelons ombiliqués, dans le cas « d'une invagination difficile à extérioriser mécaniquement et qui se rétracte rapidement », plus ou moins complétée par votre mutuelle pour les compléments d’honoraires.

  • Mamelons hypertrophiés : Les mamelons peuvent être très volumineux ; on peut alors facilement les réduire chirurgicalement sous anesthésie locale, les suites sont très simples.
  • Mamelons invaginés ou ombiliqués : Ils peuvent aussi être rentrés, ou encore appelés « inversés » ; une technique chirurgicale simple permet de les « ressortir ».

C’est une malformation du mamelon, liée à une rétraction de la peau du mamelon et des canaux terminaux du sein; ses causes sont multiples. Ce problème touche environ 10% des femmes, et dans 90% des cas, les deux seins sont concernés.

Les conséquences de cette pathologie sont doubles :

  • Esthétiques : avec un retentissement psychologique éventuel.
  • Fonctionnelles : allaitement souvent difficile quand il est possible, pouvant se compliquer (crevasses).

 

Rappels anatomiques

La plaque aréolo-mamelonnaire joue un rôle important dans l'esthétique du sein.

Le mamelon est l’éminence charnue qui s’élève au centre du sein, et l’aréole est la peau pigmentée bordant le mamelon. Ils peuvent être de forme et de couleurs très différentes d'une personne à l'autre. Leur pigmentation est caractéristique.

La surface du mamelon est plus irrégulière que celle de l'aréole et correspond à l'abouchement de 15 à 25 canaux galactophores. Le muscle sub-aréolaire est un muscle lisse et très fin donnant au mamelon ses propriétés contractiles.

 

Que sont les mamelons ombiliqués ou invaginés ?

Le mamelon ombiliqué ou invaginé est une malformation souvent d’origine congénitale qui se traduit par l’absence visuelle de mamelons ou une présence très peu proéminente. Les mamelons sont à l’intérieur du sein au lieu d’être à l’extérieur.

La cause de cette malformation est la rétraction du mamelon par brièveté des canaux galactophores par lesquels s'écoulent les sécrétions mammaires lors de l'allaitement.

Du fait de leur raccourcissement, les canaux attirent le mamelon vers l'intérieur. Les mamelons invaginés peuvent empêcher l'allaitement et/ou avoir un retentissement sexuel. Une femme sur 10 est atteinte de cette déformation, d’un ou de deux seins.

Cette malformation peut être également la conséquence d’une infection (galactophorite) ou, rarement, la conséquence d’une intervention chirurgicale de lifting des seins ou une réduction mammaire.

 

Quels sont les 3 stades d’ombilication ?

Il existe des degrés très divers de l'inversion du mamelon ; les mamelons ombiliqués sont divisés en trois niveaux de gravité.

  • les mamelons ombiliqués sont inversés au repos, mais ils deviennent projetés par le froid ou la stimulation ;
  • les mamelons sont inversés au repos, et peuvent être renversés ou projetés physiquement avec une traction manuelle ;
  • les mamelons restent constamment inversés, et ne sortent jamais.

Le degré de mamelons ombiliqués peut être le même des deux côtés (inversion symétrique du mamelon) ou peut souvent différer d'un côté à l'autre (inversion asymétrique du mamelon).

 

Y a-t-il un âge minimum pour subir une correction des mamelons ombiliqués ?

Il est conseillé d’attendre au moins 18 ans, pour respecter la fin de la croissance, et de s’assurer de la stabilité réelle des motivations.

 

Est-il préférable d’avoir recours à une correction des mamelons ombiliqués avant ou après une grossesse ?

On peut choisir selon le degré d’invagination, car dans le stade I et parfois dans le stade II, la succion du bébé ou l’utilisation d’une Niplette permet de corriger naturellement le problème.

La Niplette est un petit appareil qui utilise l'aspiration pour étirer doucement les galactophores. Il faut en moyenne 4 à 12 semaines de traitement continu pour un résultat correct. La Niplette semble surtout utile en cas d'allaitement.

Dans les autres cas, la présence de mamelons ombiliqués ne gêne en aucun cas les grossesses mais ne permet pas l’allaitement. Il est donc préférable d’avoir recours à une correction des mamelons ombiliqués avant une grossesse pour assurer un résultat efficace et définitif, et la possibilité d’allaiter.

 

L’allaitement devient-il possible après une correction des mamelons ombiliqués ?

La correction des mamelons ombiliqués permet de reconstituer les canaux galactophores et de rendre ainsi possible l’allaitement dans les 2 à 3 ans suivant l’intervention. Dans ce cas, on choisit la technique sans interposition des lambeaux.

 

La correction de mamelons ombiliqués peut-elle altérer la sensibilité de seins ?

Dans les jours qui suivent l’intervention il est possible que la sensibilité des seins, et plus particulièrement du mamelon, soit troublée à cause de l’œdème. La sensibilité est récupérée après quelques mois.

 

PRINCIPES

Le traitement des mamelons invaginés

Dans les stades I et II, tout ce qui favorise la traction sur les mamelons peut les faire sortir ; l'allaitement d'un bébé est bien la méthode la plus naturelle. De même, un dispositif qui génère une pression d'aspiration négative, appelée Niplette TM, s'est démontrée efficace en correction des mamelons ombiliqués dans certains cas.

Dans les autres cas et dans le stade III, le traitement des mamelons invaginés est chirurgical car la cause de l'ombilication du mamelon est la rétraction des canaux galactophores, qu'il faut donc sectionner. La fonction d’allaitement peut être récupérée 2-3 ans après l’intervention, lorsque les canaux galactophores se sont recanalisés.

 

AVANT L’INTERVENTION

Une consultation de chirurgie plastique est obligatoire, au cours de laquelle sont toujours réalisées des photographies médicales.

Une échographie et/ou une mammographie préopératoire est systématique chez les femmes de plus de 35 ans ou ayant des facteurs de risque de cancer du sein.

L’arrêt du tabac est fortement préconisé pour éviter des complications liées à la cicatrisation.

 

TYPE D'ANESTHÉSIE ET MODALITÉS D’HOSPITALISATION

Type d’anesthésie : L'anesthésie est classiquement une anesthésie locale avec une légère sédation. Une anesthésie générale courte est possible si la patiente le désire.

Modalités d’hospitalisation : C’est une intervention ambulatoire, vous sortez quelques heures après l’intervention.

 

INTERVENTION

L'intervention est rapide : 30 à 45 minutes.

Chez la femme en âge fertile, on pratique la section de canaux galactophores et le resserrement de la base du mamelon. Ceci permet la recanalisation des galactophores mais comporte le risque de récidive.

Chez la femme ménopausée ou chez la femme qui ne désire pas allaiter, on peut rajouter l’interposition entre la glande mammaire et le mamelon de 2 petits lambeaux de peau prélevés sur l'aréole, qui rendent le résultat définitif.

 

SUITES OPÉRATOIRES

  • Le pansement est retiré et changé le lendemain.
  • Les fils résorbables tombent spontanément dans les 10 à 15 jours après l’intervention.
  • La première douche est autorisée le lendemain avec un pansement imperméable.
  • Il peut exister souvent une diminution de la sensibilité du mamelon transitoire, qu’on récupère après quelques semaines, voire quelques mois.

La période d’arrêt de travail est de 1 à 3 jours environ.

Le mois suivant la correction des mamelons ombiliqués, il est important d’éviter tout effort musculaire important comme porter des objets lourds ou pratiquer une activité sportive.

Il est souhaitable d'attendre 2-3 ans avant d'avoir une grossesse, pour laisser au mamelon le temps de récupérer ses capacités d'allaitement.

Selon la technique utilisée, il existe une petite cicatrice quasi-invisible à la base du mamelon, ou dans la technique des lambeaux, une cicatrice horizontale au milieu de l'aréole qui peut être un peu plus visible au début, mais qui s'estompe complètement secondairement.

Les douleurs dépendent du cas de chaque patient, mais les suites de l’intervention de la correction des mamelons ombiliqués sont généralement simples et peu douloureuses. En cas de douleurs, des antalgiques vous sont prescrits les premiers jours.

 

RÉSULTAT

Le résultat est visible immédiatement. Dans les jours qui suivent, il peut se produire une petite désépithélialisation du mamelon, qui se traduit par une croûte. En appliquant un peu de vaseline, la cicatrisation est rapide. Le résultat définitif est obtenu à 1 mois. L'aspect final des cicatrices vers 1 an.

 

© 2018 Guillaume Drossard. Tous droits réservés. - Site réalisé par EBELAIR - Réalisation graphique Studio Z