Chirurgie Esthétique
Le Docteur Guillaume Drossard est à votre disposition pour tout renseignement concernant un acte de chirurgie plastique ou esthétique. Il se fera un plaisir de vous rencontrer, de vous écouter et de vous guider afin de mieux définir, ensemble, vos besoins.
Télécharger

MICROGREFFES DE CHEVEUX (CALVITIE)

PRINCIPE

La calvitie touche aussi bien les hommes que les femmes. La première consultation consiste à éliminer une cause qui pourrait expliquer cette alopécie. Ensuite la technique adaptée est expliquée, car elle dépend de chaque patient. Les microgreffes sont des opérations minutieuses et très spécialisées qui requièrent une bonne expérience et le recours à des équipes entrainées.

Les techniques ont progressé de façon significative ces dernières années, avec toujours le même fil conducteur : prélever des cheveux au niveau de la couronne pour les réimplanter sur les zones anormalement glabres. Pourquoi ces derniers ne tomberont-ils pas ? Tout simplement parce qu’ils n’ont pas les mêmes récepteurs hormonaux que ceux qui ont disparu, responsables de la calvitie. 

Un traitement médical et de préparation du cuir chevelu est mis en place en amont. 

 

INTERVENTION

L’intervention se déroule sous anesthésie locale, une prémédication est donnée pour calmer les angoisses du patient. Une fois le prélèvement effectué, les techniciennes isolent des micro-greffons de 1 à 3 cheveux. Des micro-trous ou fentes sont effectués de façon à contrôler l’axe des cheveux.

Ensuite, le patient a le temps de se détendre en regardant un film diffusé pendant l’intervention.

 

En gros, les procédés à disposition sont :

  • La microgreffe par technique de la bandelette, la Rolls-Royce : le chirurgien qui a préalablement prélevé sur la couronne une bande chevelue de 10 à 15 cm de long sur 2 à 3 cm de large, greffe sur le site receveur de petits fragments contenant 1 à 3 cheveux (microgreffes). 

Au niveau de la région dégarnie recevant les greffons, de petits orifices auront été aménagés d’une manière extrêmement précise afin de tenir compte des différentes directions d’implantation normale des cheveux afin d’éviter l’aspect en
« cheveux de poupée » ou en « champs de poireaux ». 

Le tarif d’une telle intervention est fonction du nombre de greffons à implanter.

  • La microgreffe par FUE (Follicule Unit Extraction) : Cette technique est très prisée par des médecins non chirurgiens et des groupes étrangers qui utilisent tous les noms marketings possibles pour faire croire qu’ils ont une technique très personnelle et exclusive. Elle présente des avantages mais aussi de gros inconvénients.

Avantages :

    • pas de cicatrices ;
    • pas d’acte « chirurgical » et peut être pratiqué par un médecin peu expérimenté ;
    • pas de risques liés à la cicatrisation.

Inconvénients :

    • durée opératoire doublée ;
    • taux de prise des cheveux moins bon car il peut y avoir une transfixation des greffons (le cheveu est implanté mais sans le follicule). C’est pourquoi il faut réaliser un « fox-test » ;
    • zone de prélèvement « mitée », ce qui peut gêner pour une deuxième séance ultérieure ;
    • prix de l’intervention plus élevé.
  • Les lambeaux de rotation : ils consistent à prélever des bandes cutanées chevelues, sans sectionner le pédicule qui contient les vaisseaux nourriciers, d’où un aspect en « presqu’île » et de les faire tourner de manière à recouvrir les zones à traiter. Dans ce cas, on voit bien qu’il sera capital de tenir compte du sens de « pousse » des cheveux. 

Opération sous anesthésie locale et à partir de 55 ans.

  • Les réductions de tonsure : le chirurgien retire une partie ou l’ensemble de la zone dégarnie et rapproche les berges cutanées ; il lui faut tenir compte des caractéristiques locales et personnelles de la peau à ce niveau. 

Opération sous anesthésie locale et à partir de 55 ans.

  • Des interventions complexes associant une réduction de tonsure à la réalisation de plusieurs lambeaux cutanés chevelus ; il s’agit alors d’un véritable « lifting » du cuir chevelu. 

Une intervention sous anesthésie générale.

 

SUITES OPÉRATOIRES ET RÉSULTAT

Le pansement est enlevé le lendemain au cabinet, le premier shampoing est effectué à 48h.

En ce qui concerne les greffons de cheveux, vont se former au niveau de la zone traitée des croûtes qui tomberont toutes seules, en même temps d’ailleurs que les cheveux. Les cheveux commenceront à repousser au bout de 4 mois. Résultat à 1 an. 

On peut encadrer le traitement chirurgical avec un traitement médical. Les autres types d’intervention présentent les suites opératoires communes à toute intervention cutanée : cicatrisation en 10 à 15 jours.

En ce qui concerne les incidents et complications, de petits hématomes locaux peuvent parfois provoquer des pertes de greffons, tout comme une petite infection locale. Mais en règle générale, tout se passe sans aucun problème entre des mains entrainées.

 

© 2018 Guillaume Drossard. Tous droits réservés. - Site réalisé par EBELAIR - Réalisation graphique Studio Z