Chirurgie Esthétique
Le Docteur Guillaume Drossard est à votre disposition pour tout renseignement concernant un acte de chirurgie plastique ou esthétique. Il se fera un plaisir de vous rencontrer, de vous écouter et de vous guider afin de mieux définir, ensemble, vos besoins.

LA PROFILOPLASTIE - CHIRURGIE ESTHETIQUE DU MENTON

INDICATIONS

Un joli visage reflète une proportionnalité équilibrée entre les différents éléments qui le composent. Au premier regard, une parfaite harmonie s’avère visible entre le front, le nez, les lèvres et le menton. Dans le cas contraire, un déséquilibre physique se manifeste au niveau du visage. C’est pour corriger cette apparence inesthétique que la profiloplastie a été inventée. 

Performante, elle agit sur l’intégralité de votre visage pour vous fournir un beau visage doté d’un profil impeccable. Elle a été mise au point pour compléter l’insuffisance des résultats obtenus par certaines méthodes esthétiques comme la rhinoplastie (correction du nez) ou encore la genioplastie (correction du menton).

 

PRINCIPE

La consultation est enrichie d’un appareil photographique 3D (vectra 3D) qui permet au praticien d’expliquer l’impact de ce type de chirurgie sur le visage du patient : un morphing 3D est réalisé. Les limites techniques et anatomiques sont expliquées. Le patient peut évidemment exprimer ses souhaits à l’aide de cette imagerie. Il est certain d’être bien compris par le praticien. L’échange praticien/patient est alors constructif. Cette réciprocité permet de réaliser l’intervention en toute sérénité.

 

INTERVENTION

En fonction de l’ampleur de la zone à traiter, une anesthésie générale est souvent préconisée pour la profiloplastie. Si l’intervention concerne uniquement le menton, une anesthésie locale neurolept-analgésie peut être pratiquée, ceci dépend toutefois de votre tolérance physique. La durée de l’opération varie en fonction de la zone à traiter, il faut compter environ une heure pour la chirurgie des pommettes et du menton. Par ailleurs, la rhinoplastie s’avère un peu plus complexe compte tenu de la structure du nez. Quelle que soit l’intervention, la cicatrice se révèle invisible ou très discrète.

 

Génioplastie :

Nous utilisons 3 techniques :

  • Au décours d’une rhinoplastie, la bosse ostéo-cartilagineuse est enlevée, puis elle est ensuite greffée au niveau du menton.
  • Si le cou présente un excès graisseux, ce dernier peut être aspiré et réinjecté au niveau du menton.
  • Enfin, une prothèse de menton peut être utilisée.

Les deux premières techniques peuvent être associées ; le changement de profil est alors plus intéressant.

Pour la troisième technique, l’incision est effectuée à l’intérieur de la bouche, entre la gencive et la lèvre inférieure. Dans le cas des rétrogénies (mentons en retrait), une loge est pratiquée sous la peau au ras de l’os maxillaire qui permettra de recevoir un implant en matériau biocompatible, puis la muqueuse est refermée et un pansement externe de maintien est mis en place au niveau de la peau du menton. Il sera retiré au bout de quelques jours. 

Dans les cas de menton proéminent, la voie d’abord est la même, et l’intervention consistera alors à « raboter » l’os avec une fraise abrasive tournant à grande vitesse ; l’os maxillaire de la symphyse maxillaire est ainsi « meulé » à la demande.
La fermeture de la plaie opératoire et le pansement sont identiques.

Nous ne pratiquons pas les ostéotomies mandibulaires, réservées à l’exercice des chirurgiens maxillo-faciaux. C’est une intervention bien plus lourde.

 

HOSPITALISATION

24 heures en principe sont nécessaires.

 

SUITES OPÉRATOIRES

Il y a peu ou pas d’ecchymoses ; un léger œdème peut apparaître, rapidement résolutif. Une désinfection systématique, 2 ou 3 fois par jour, par des bains de bouche antiseptiques est recommandée. 

La pratique sportive est proscrite au moins un mois après l’intervention.

 

RÉSULTATS

Les incidents et les complications sont très rares, à type d’infection ou de rejet de l’implant, avec retour à l’état antérieur. La blessure per opératoire du nerf dentaire inférieur, rarissime, peut entraîner des troubles passagers, voire définitifs, de la sensibilité de la lèvre inférieure.

 

La profiloplastie offre un excellent résultat à long terme. La correction obtenue par les implants ou greffes est définitive et ne nécessite aucune autre intervention. Après l’enlèvement du pansement, un traitement anti ecchymose et anti œdèmes s’impose. Des drainages et/ou massages pourront être pratiqués pour faire disparaître rapidement les éventuelles inflammations. 

 

© 2018 Guillaume Drossard. Tous droits réservés. - Site réalisé par EBELAIR - Réalisation graphique Studio Z