Chirurgie Esthétique
Le Docteur Guillaume Drossard est à votre disposition pour tout renseignement concernant un acte de chirurgie plastique ou esthétique. Il se fera un plaisir de vous rencontrer, de vous écouter et de vous guider afin de mieux définir, ensemble, vos besoins.
Télécharger

ABDOMINOPLASTIE

INDICATIONS

Pour les ventres balafrés par d’anciennes interventions abdominales, une peau distendue et excédentaire donnant un aspect local en « tablier », une surcharge graisseuse majeure, avec ou sans distension musculaire sous jacente. 

Contre indication absolue : l’usage du tabac.

Une prise en charge partielle peut être obtenue auprès de la sécurité sociale dans des cas très restreints.

 

INTERVENTION

Selon les cas, l’excédent cutanéo-graisseux pourra faire l’objet d’une résection limitée en « quartier d’orange », ou d’une résection plus étendue par ablation de toute la peau de la région sous ombilicale après isolement du nombril en « ilot ». La peau sera ensuite redrapée vers le bas, puis suturée selon une cicatrice horizontale juste au dessus du pubis, donc cachée par le maillot. Le nombril est ensuite repéré et transposé en bonne position. 

Cette technique de base s’accompagne toujours d’une lipoaspiration première, et dans les cas de distension musculaire, d’un rapprochement des muscles en cause sur la ligne médiane.

Les techniques d’abdominoplastie ont considérablement évolué ces 10 dernières années. Il faut utiliser la technique dite « de la haute tension supérieure » pour des résultats esthétiques meilleurs, des suites plus simples et moins de complications. Elle est quasiment toujours associée une liposuccion des hanches. Une puboplastie est parfois nécessaire. 

Il faut savoir qu’il existe de nombreux types d’abdominoplastie :

  • Double circulaire : la partie sous ombilicale est tirée vers le bas, la partie sus-ombilicale est tirée vers le haut. Il n’y a pas de cicatrice au niveau de l’ombilic. Les cicatrices font le tour de l’abdomen et du dos, traitant par la même occasion les excès cutanés du dos.
  • En H : la partie sous ombilicale est tirée vers le bas, la partie sus-ombilicale est tirée vers le haut et il y a une cicatrice verticale pour traiter l’excès cutané présent en largeur au niveau du ventre.
  • Verticale pure : il n’y a pas d’excès de peau en hauteur, mais seulement en largeur, la cicatrice sera uniquement verticale.

 

HOSPITALISATION

L’hospitalisation est de 24 heures. Le drainage par drains de Redon est parfois mis en place lors de l’opération, puis retiré avant le départ. La prescription d’un traitement anticoagulant est la règle.

 

SUITES OPÉRATOIRES

Le suivi des cicatrices est important, car si « le chirurgien effectue les sutures, le patient fabrique ses cicatrices ». La plupart du temps, la cicatrisation se passe bien ; après une étape de rougeur qu’il faut psychologiquement bien accepter, les cicatrices ont tendance à s’estomper en quelques mois, et même par n’être pratiquement plus visibles au bout d’un an ou deux.

 

© 2018 Guillaume Drossard. Tous droits réservés. - Site réalisé par EBELAIR - Réalisation graphique Studio Z